Les échanges commerciaux franco-turcs au 1er semestre 2020 sont en recul de 21,5% par rapport au 2nd semestre 2019 et de 20,2% par rapport au 1er semestre 2019 en dépit d’un mois de juin satisfaisant compte tenu de l’ampleur de la crise économique

Comme tous les trimestres, nous vous livrons les résultats du commerce extérieur franco-turc publiés par les Douanes françaises qui sont en baisse en raison de l’atonie de la demande dans les deux pays, liée aux conséquences économiques de la pandémie du Covid-19.

Le volume des échanges commerciaux franco-turcs, avec un montant total de 6,088 milliards € au 1er semestre 2020 est en recul de -21,5% par rapport au 2nd semestre 2019 et de -20,2% par rapport à la même période de 2019. La forte baisse des échanges en avril et mai 2020, en raison des conséquences économiques de la pandémie du Covid-19 depuis mi-mars, explique à elle seule ces résultats. Notons toutefois que le mois de juin a vu une reprise des échanges (+47,7% par rapport au mois précédent) pour afficher un total de 1,098 milliards € (contre 743,840 millions d’€ en mai, et 631,564 millions d’€ en avril) sans toutefois retrouver le niveau du 1er trimestre 2020 (1,209 milliards € en janvier, 1,275 milliards € en février et 1,129 milliards € en mars).

Avec un total de 2,640 milliards d’€, les exportations françaises vers la Turquie chutent de -14,2% par rapport au 2nd semestre 2019 et de -11,0% par rapport au 1er semestre 2019. Tous les principaux postes des exportations françaises sont affectés par la crise économique. Les exportations françaises en Turquie ont toutefois connu un mois de juin satisfaisant (520,368 millions d’€), retrouvant quasiment son niveau de novembre 2019 (526,265 millions €).

Sur la période Juillet 2019 – Juin 2020, la Turquie se maintient au 15ème rang des pays clients de la France (6ème pays client hors UE & Suisse après respectivement les Etats-Unis, la Chine, Singapour, le Japon et la Russie ; 1,3% de parts de marché ; en hausse de 0,1 point). Elle passe au 12ème rang des pays fournisseurs de la France au détriment de la Russie (4ème pays fournisseur hors UE & Suisse après respectivement la Chine, les Etats-Unis et le Japon avec 1,5% de parts de marché ; inchangé).

Avec un total de 3,447 milliards d’€, Les exportations turques vers la France reculent de -27,2% par rapport aux 2 semestres précédents. On constate que tous les principaux postes sont en baisse à l’exclusion des ventes de machines et équipements d'usage général et de produits à base de fruits et légumes. Les exportations turques en France se sont intensifiées en juin (578,329 millions € contre 304,651 millions d’€ en avril et 435,642 millions d’€ en mai) sans toutefois atteindre leur niveau d’avant crise (700,406 millions d’€ en juin 2019 ; 781,745 millions d’€ en février 2020, 633,218 millions d’€ en mars 2020).

Selon les données publiées par les Douanes turques, la France, avec 3,040 Mds de $ d’importations provenant de Turquie au 1er semestre 2020 (-24,4% ; 4,1% de parts de marché ; -0,5 point) gagne une place au détriment de l’Espagne pour se situer au 6ème rang des pays clients de la Turquie derrière respectivement l’Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Irak et l’Italie). Avec 2,905 Mds de $ d’exportations en Turquie (-10% ; 2,9% de parts de marché ; -0,3 point), la France perd une place pour se positionner au 8ème rang des pays fournisseurs de la Turquie derrière respectivement la Chine, l’Allemagne, la Russie, les Etats-Unis, l’Italie, l’Irak et la Corée du Sud.

Le solde de la balance commerciale entre les deux pays reste bénéficiaire pour la Turquie (+806,115 millions d’€ sur les 6premiers mois de l’année) pour le 10ème trimestre consécutif.

 

 

 

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Les Nouvelles de la Chambre