Les échanges commerciaux franco-turcs en 2019 sont en hausse de 4,6% par rapport à 2018 en raison de la bonne tenue des exportations turques

 

Le volume des échanges commerciaux franco-turcs, avec un montant total de 14,676 milliards € en 2019, son plus haut historique, est en hausse de +4,6% par rapport à 2018. Les exportations des entreprises françaises vers la Turquie reculent légèrement (-0,7%) alors que celles des entreprises turques vers la France augmentent (+9,0%). Pour la 4ème année consécutive, le solde de la balance commerciale entre les deux pays est bénéficiaire pour la Turquie et est en forte augmentation : +56,1 millions € en 2016, +800,6 millions € en 2017, +2,026 milliards € en 2018 et +2,788 milliards € en 2019 (cf. Tab.1).

Les exportations françaises en Turquie reculent en 2019, pour la 4ème année consécutive. Avec un total de 5,944 milliards d’€, elles ont reculé de -0,7% par rapport à 2018. Le recul des postes « Construction aéronautique » (-30,9 % ; 1er poste des exportations française en Turquie en 2018) et « Automobile (construction et équipements) » (--11,1%) en est la principale raison. A l’inverse, les autres 17 principaux postes des exportations françaises en Turquie se tiennent bien et sont tous en hausse, ce qui confirme la reprise au dernier trimestre 2019 (cf. Tab.2), à l’exclusion des postes « Produits chimiques divers », « Coutellerie, outillage, quincaillerie et ouvrages divers en métaux », « Déchets industriels », « Métaux non ferreux » et « Machines diverses d'usage spécifique » (cf. Tab.3).

La Turquie perd une place au profit du Portugal pour se situer au 14ème rang des pays clients de la France (5ème pays client hors UE & Suisse après respectivement les États-Unis, la Chine, Singapour et le Japon avec 1,2% de part de marché, inchangé). Elle gagne une place au détriment de la Russie pour se situer au 13ème rang des pays fournisseurs de la France (4ème pays fournisseur hors UE & Suisse après respectivement la Chine, les États-Unis et le Japon avec 1,5% de part de marché ; +0,1 point).

Les exportations turques en France poursuivent leur belle progression en 2019, et ce pour la 7ème année consécutive. Avec un volume de 8,732 milliards d’€, elles ont enregistré une augmentation de +9,0% par rapport à 2018 en raison de la hausse des 3 principaux postes d’exportation : « Produits de la construction automobile » (1er poste avec 30,9% du total des exportations turques en France, en hausse de 9,6% par rapport à 2018), « Articles d'habillement » 2ème poste avec 14,0%, +6,7%) et « Appareils ménagers » (3ème poste avec 5,1% ; +22,3%) (cf. Tab.4).

Selon les données publiées par les Douanes turques fin janvier, la France, avec 7,641 Mds de $ d’importations provenant de Turquie (+4,9% par rapport à 2018 ; 4,5% de parts de marché, en hausse de 0,2 point) se maintient au 7ème rang des pays clients de la Turquie derrière respectivement l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Irak, les Etats-Unis et l’Espagne). Par contre, avec 6,353 Mds de $ d’exportations en Turquie (-14,3% ; 3,1% de parts de marché, en recul de 0,2 point), la France gagne toutefois une place au détriment du Royaume-Uni pour se situer au 7ème rang des pays fournisseurs de la Turquie derrière respectivement la Russie, la Chine, l’Allemagne, les États-Unis, l’Italie et l’Inde.

La structure du commerce bilatéral franco-turc demeure inchangée comme c’est le cas depuis près de 20 ans. Elle reste donc toujours aussi vulnérable et cyclique car dépendant des achats-ventes de matériel de transport … que d’autres secteurs ne peuvent (encore) arbitrer ….

 

Pour en savoir plus : cliquez-ici

 

 

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Les Nouvelles de la Chambre