Nouvelle législation de travail pour les étrangers en Turquie

Le parlement turc a approuvé le 29 juillet une nouvelle loi concernant les citoyens étrangers souhaitant travailler ou effectuer un stage en Turquie, rapporte l’agence semi-officielle Anadolu. Les expatriés recevront dans un premier temps un permis de travail valide pour un an, période qui sera ensuite allongée à chaque nouvelle demande. Les étudiants étrangers dans les universités turques seront autorisés à travailler à condition d’obtenir un permis de travail de leur employeur.

 

Les étrangers possédant un permis de séjour de longue durée ou un permis de travail valide pendant au moins huit ans pourront désormais demander un permis de travail permanent. Ce dernier devrait leur accorder des droits similaires aux citoyens turcs, sauf le droit de vote et d’éligibilité, de travailler pour la fonction publique et ne leur imposera pas l’obligation de faire le service militaire.

 

Par ailleurs, afin de bénéficier d’une main d’œuvre étrangère qualifiée en Turquie, une "carte turquoise" sera délivrée aux étrangers diplômés de formations élevées ou titulaires d’une forte expérience professionnelle, pouvant contribuer à l’économie du pays, notamment dans les domaines des sciences et technologies. Cette carte sera délivrée après sélection par un Conseil consultatif et sera d’abord attribuée pour une période d’essai de trois ans, avant de se transformer en permis de travail d’une durée indéterminée.

 

La loi prévoit également la création d’un système pour répondre aux demandes d’emploi des étrangers en Turquie. Ce dernier emploiera quelque 145 fonctionnaires.

 

Pour en savoir plus :

http://www.hurriyetdailynews.com/Default.aspx?pageID=238&nID=102241&NewsCatID=341

 

Source : Lepetitjournal.com/istanbul – 01/08/2016

 

Articles sur le même thème

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Les Nouvelles de la Chambre