« Nous souhaitons ainsi voir les deux pays renouer un dialogue permanent, apaisé et constructif au plus haut niveau, et ce dans l’intérêt de nos entreprises et de ceux qui œuvrent au développement des relations économiques franco-turques »

Istanbul, le 6 novembre 2020

 

Cher(e)s Adhérent(e)s,

Chers Ami(e)s de la Chambre de Commerce Française en Turquie,

 

Un des rôles de notre Chambre est de représenter et de défendre les intérêts de ses 400 sociétés adhérentes - filiales turques d’entreprises françaises et entreprises turques exportant en France ou travaillant avec des entreprises françaises - qui sont les principaux contributeurs des relations économiques franco-turques. Ces dernières sont aujourd’hui mises à l’épreuve, les antagonismes se succédant entre la France et la Turquie dont les relations sont vieilles de 5 siècles, l’une des plus longues relations diplomatiques permanentes entre deux pays.

 

Rappelons-nous en effet que …

  • Les relations bilatérales entre la Turquie et la France sont anciennes : conclusion d’un traité d’alliance en 1536 entre les deux pays, connu sous le nom de « Capitulations ».
  • La France a été le premier pays occidental à reconnaître le gouvernement de Mustafa Kemal le 20 octobre 1921.
  • La France et la Turquie sont des pays alliés, membres de l’OTAN.
  • Plus de 5.300 mots turcs viennent du français, d'après la fondation pour la langue turque.
  • La France est l'un des pays qui traduit le plus la littérature turque moderne et contemporaine.
  • L'enseignement du français reste particulièrement dynamique en Turquie ; la diffusion du français est assurée en Turquie par près de 1.500 professeurs turcs et français notamment à travers le Lycée de Galatasaray (depuis 1868) et l’Université de Galatasaray (depuis 1992) ; la France étant par ailleurs un pays d'accueil important des étudiants turcs.
  • Environ 500.000 Turcs vivent en France ; la moitié disposant de la double nationalité.
  • La France est le 7ème partenaire économique de la Turquie et la 6ème destination mondiale des exportations turques ; La Turquie exporte plus qu'elle n'importe de produits français.
  • La France est un investisseur étranger majeur en Turquie ; on comptait seulement 15 entreprises françaises en Turquie en 1985 elles sont près de 500 aujourd’hui et emploie plus de 100.000 salariés turcs dans les principaux secteurs clés de l’économie turque.
  • Notre Chambre créée en 1885 est l’une des plus anciennes chambres bilatérales de Turquie mais également du réseau des chambres françaises à l’étranger.

 

Par ailleurs, 5ème débouché hors UE et Suisse des exportations françaises, la Turquie, centre régional au carrefour de l’Europe, du Moyen-Orient, de l’Asie Centrale, des Balkans et de l’Afrique du Nord, est et restera un partenaire commercial incontournable pour les entreprises françaises.

 

Notre Chambre ne peut que regretter l’appel au boycott des produits français en Turquie qui n’a aujourd’hui aucune répercussion significative, ni dans les habitudes de consommation des ménages, ni dans la sphère économique.

 

Nous souhaitons ainsi voir les deux pays renouer un dialogue permanent, apaisé et constructif au plus haut niveau, et ce dans l’intérêt de nos entreprises et de ceux qui œuvrent au développement des relations économiques franco-turques. 

 

Notre Chambre reste également déterminée à continuer plus que jamais à œuvrer pour le maintien et le développement des relations commerciales, mais aussi culturelles et amicales entre Turcs et Français.

 

Car les échanges économiques et commerciaux sont la fondation même des relations entre deux pays et que c'est sur une telle base que se forment entre eux une connaissance et une reconnaissance mutuelles pérennes … et que pour cela ces relations doivent être protégées et préservées.

 

Restons unis et solidaires !

 

Bien cordialement.

 

Zeynep NECİPOĞLU

Présidente

 

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Les Nouvelles de la Chambre